Bélinda Ibrahim

L’homme Telecom

L’homme Telecom

 

 

Il vit en communauté… avec ses multiples portables!

Quel que soit votre degré d’intimité, vous vous sentez dans l’obligation de le vouvoyer: vous vous adressez à lui et… à ses cellulaires.

L’homme Telecom vit et carbure à tous les fuseaux horaires. Un téléphone vibre dans sa poche, un autre “ beep” dans l’intérieur de sa veste, un troisième sonne une seule fois et un dernier est posé à table devant vous… sous silence!

Il est sans cesse sollicité, vous avez du mal à maintenir sa concentration sur vous plus de cinq minutes de suite! Les moments où il s’isole, bredouillant une excuse cousue de fil blanc «une urgence qui ne peut attendre», pour une retraite téléphonique chuchotée, vous auriez beau entamer un strip-tease savant… il ne le remarquerait sans doute pas.

Homme multiple aux vies multiples, il est souvent dépassé par le parasitage de ses interférences téléphoniques qui finissent toujours par le mettre hors de lui. Il y a tout d’abord le portable “officiel” sur lequel monsieur et madame tout le monde peuvent le joindre. Ensuite se succèdent, par ordre de priorité et de privilège du moment, la légitime et les conquêtes, passées, présentes et futures.

Avec lui, c’est le ciel et l’enfer à la fois! Il sait vous faire pousser des ailes et vous leste quelques minutes plus tard à la première revendication téléphonique!

Mauvais dormeur et déserteur chronique du lit conjugal, il gère ses insomnies dans les autres pièces de la maison en compagnie de ses portables. Compagnons fidèles au chevet de ses tourments nocturnes.

À vos interrogations inquiètes, il trouve toujours le mot pour vous rassurer. D’ailleurs, il est bien obligé d’avoir plusieurs portables “ CLIR” afin que son numéro ne s’affiche pas et autorise « n’importe qui » à avoir accès à lui!

Vous avalez les couleuvres du haut de votre amour aveugle. Mais heureusement pas sourd!

Un jour, vous opérez un retour inopiné à la maison et rentrez par la porte de service, en silence.

L’Homme Telecom, se croyant seul et tout à son aise, est plongé dans un délire téléphonique sans pareil. De là où il chuchotait en votre présence, le voilà qui fait part, haut et fort, à “ l’urgence” du moment de la flamme qui le ronge.

Vous claquez des talons! Il se tourne vers vous et enchaîne sans transition un «nous discuterons de tout cela avec l’avocat…» sur un ton excédé.

Il raccroche et c’est vous qui appelez votre avocat pour demander le divorce sans plus attendre.

Un must: procédez à la comptabilité des cellulaires de votre homme avant de tenir les comptes de la maison!

 



02/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres