Bélinda Ibrahim

Raymond Khoury ou un imaginaire multiplié à l’infini

Raymond Khoury ou un imaginaire multiplié à l'infini

 

 

La « success story » de l'auteur du « Dernier Templier » n'en finit pas de surprendre le monde littéraire et de gravir les échelons des chiffres et des langues.

En dépit de cette remarquable distinction dans l'univers impitoyable de l'édition, Raymond Khoury est resté le même. Discret et modeste. Son légendaire sens de l'humour au zénith. Zoom sur un libanais d'origine qui brille au firmament du thriller mystique.

 

Raymond Khoury n'aime pas les interviews et en donne peu pour ne pas dire presque pas. Non pas qu'il se la joue à la « Jonathan Littell » loin de là. L'homme est par essence d'un naturel discret, loin des fioritures et du tumulte de la notoriété. Son parcours d'architecte reconverti à la vie de scénariste pour grand et petit écran (il est, entre autres, l'auteur de la série télévisée MI5 diffusée il y a quelques temps sur Canal+, une série réaliste sur le monde du contre-espionnage en Grande-Bretagne de nos jours) l'amènera, écriture oblige, à s'intéresser au roman. L'histoire de son livre, concocté sur quinze ans est particulière. L'auteur avait achevé sa première version en 1996. Une maison d'édition New Yorkaise alors tombe sous le charme du premier opus et propose d'en faire un best-seller à la condition que l'auteur accepte de l'amputer de sa partie « religieuse ». Evidemment, Raymond Khoury ne se laisse pas faire et choisit de laisser reposer son manuscrit dans un tiroir, sans pour autant renoncer à tenter l'aventure. Il y revient donc en 2002, peaufine « le dernier templier » dans sa version finale… et le remet à son agent littéraire londonien sans rien attendre en retour. A Londres, le succès est immédiat. La capitale Britannique s'arrache le livre qui, très vite, s'en ira faire le tour du monde et des langues. Désormais traduit en plusieurs langues dont le français, le dernier templier est parti à la conquête de tous les publics et son auteur a achevé la suite qui semble tenir toutes les promesses du premier crû.

 

 

Zoom sur « Le Dernier Templier »

 

 

L'auteur nous fait voyager dans le temps, de nos jours jusqu'au Moyen-âge, juste après les Croisades, contexte historique qui tisse la toile de fond du livre. Au 13ème siècle, nous marchons dans les pas des templiers Aimard de Villiers et Martin de Carmaux au moment où ils quittent en secret la ville d'Acre sur le point de céder, chargé d'un mystérieux fardeau à ramener en France. Grande soirée de vernissage au Metropolitan Museum de New-York, où sont présentés les fabuleux trésors du Vatican. Soudain, chevauchant de front, quatre cavaliers en costume de templiers sèment l'apocalypse parmi les robes longues et les smokings. En quelques minutes, l'exposition vire au carnage. Le ton est donné. Raymond Khoury nous plonge, très vite, dans le vif du sujet. Abritée derrière une vitrine, l'héroïne du roman, Tess Chaykin remarque que le quatrième chevalier ne s'intéresse qu'à un seul objet, un cryptographe, et l'entend murmurer une phrase latine  « Veritas Vos Liberabit » soit « La vérité vous rendra libre ».
Mue par sa curiosité d'archéologue, la jolie jeune femme va enquêter sur ce vol en parallèle avec Sam Reilly, agent du FBI, chargé de cette mission. Les deux personnages vont alors plonger dans un monde fascinant et obscur, teinté d'histoire et de mystère tout en vivant en parallèle une histoire d'amour. En somme, tous les ingrédients pour faire un super roman sont bien là. Et pour faire monter la sauce autrement qu'à la Dan Brown et son « Da Vinci Code », Raymond Khoury bâtit son livre solidement, avec des références historiques implacables et une trame sans faille. De plus, lorsque l'on sait que son livre était en veilleuse depuis 1996, le « Da Vinci Code », avec tout notre respect pour ses fans et le tapage médiatique dont il a fait l'objet, fait pâle figure et pourrait être taxé de plagiat non intentionnel.

Voilà pour ce qui est du livre. Quant à l'homme qui se cache derrière tout cela, il a bien voulu se soumettre pour Femme à trente questions chrono, histoire de donner une interview sans la donner et de badiner avec la notoriété, parce qu'à 46 ans, Raymond Khoury garde une âme d'enfant, une passion pour les BD et un imaginaire si prolixe que la suite de son historia promet d'être encore plus surprenante, mais n'étonnera pas ses proches.

 

 

      Raymond Khoury en trente questions-chrono

 

       1-  Quelle heure est-il (selon Big Ben) 20 :47

 2-  Quel est le nom qui apparaît sur votre certificat de naissance ?Raymond Kamal Khoury

 3-  Votre nourriture favorite ? Shawarma et hommos chez Boubouffe – trop rarement, d'ailleurs. A Londres, les mangues alfonso.

 4-      Le nombre de bougies qui ont figuré sur votre dernier gâteau d'anniversaire ? 46

      5-      À quelle date les soufflez-vous régulièrement ?     Le 25 Octobre (oui, scorpion).

 6-      Notez votre boulot sur une échelle de 0 à 10     8

      7-      Votre couleur favorite ? Le bleu

 8-      Le lieu de votre naissance ? Beyrouth 

 9-      Votre actuelle résidence ? Londres

 10-   Avez-vous aimé quelqu'un au point d'en pleurer ? Heureusement !

      11-  Votre film favori ? Borat vient de les usurper à tous !

 12-  Votre saison préférée ? Incontestablement l'été

      13-   Le jour de la semaine qui a votre préférence ? Le samedi

 14-   Le restaurant où vous irez sans jamais vous lasser ? The Wollesley, sur Piccadilly. Au Liban, la «  tekhsheebi » de Shaker à Faqra.

 15-Votre boisson favorite ? Coca-Cola pendant la journée (puisque le jellab de « Aantabli » n'est pas disponible a Londres), Mojito le soir.

 16-La chanson qu'il vous arrive de fredonnez dernièrement ? « I'm all alone » (tirée de la comédie musicale « Spamalot » des Monty Python)

 17- Votre livre favori (hormis « Le dernier Templier »- :) ? « The shadow of the   wind » de Carlos Ruiz Zafon

     18-Que faites-vous le plus souvent s'il vous arrivait de   vous ennuyer ? Ya reyt... 

      19-Quel est le prénom de l'ami(e) qui vit le plus loin de vous ? Alice

 20- Quel est le dernier film que vous avez vu au ciné ? « The Sheperd » de Robert De Niro

 21-Avec qui avez-vous dîné en dernier avant de répondre à ce questionnaire ? Ma femme et mes deux filles

 22-  Si vous devriez renaître, quels changements souhaiteriez-vous ? Aucun

 23-  Si vous deviez partir un mois sur une île déserte et n'emporter que trois choses avec vous. Lesquelles et pourquoi ? Un gros cahier, un stylo monstre, et un iPod solaire.

 24-   Quel est la plus grande folie que vous ayez jamais commise ? Abandonner une carrière de banquier pour devenir scénariste.

 25-   Quels erreurs ou mauvais souvenirs voudriez-vous gommer de votre existence ? Dernièrement, avoir gaspille deux heures à regarder le film « Babel »

 26-   Avez-vous peur de la mort ? Oui

      27-   La célébrité a-t-elle changé votre mode de vie ? Oui, les fans et les paparazzis campés devant ma maison sont insupportables

 28-   Êtes-vous heureux ? Enormément

 29-   Un génie vous apparaît. Faites un vœu… Pouvoir continuer à me régaler avec mes deux filles aussi longtemps que possible.

 30-   Notez l'heure qu'il est (toujours selon Big Ben) au moment d'achever de répondre à ce questionnaire. 21 :09

 

 



13/05/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres