Bélinda Ibrahim

Mr & Miss Virtuels

Mr & Miss Virtuels

 

 

Ils se sont retrouvés sur « facebook » après 26 ans de disparition durant lesquels chacun avait sitôt fait de dissoudre l'existence de l'autre à la soude ! Erase, delete, empty recycle bin ! Il faut dire qu'ils n'avaient  pas eu le temps de bien se connaître : juste l'espace de quelques rencontres chez des amis communs. Attraction immédiate et réciproque entre deux jeunes gens nés pour séduire. Tous deux de la race des prédateurs du désir. Mr Virtuel oscillait lors entre un statut de célibataire sous menace de fiançailles imminentes avec sa dame de cœur du moment. Miss Virtuelle, elle, vivait une relation enfin officialisée avec l'homme dont elle avait peiné à conquérir- au grand jour- l'organe pulsé à vingt cms sous le menton à gauche ! Seulement Cupidon joue de bien sales tours à ceux dont il fait office de talon d'Achille.

Il a suffit que Mr& Miss Virtuels échangent quelques regards à la « Stangers in the night », ceux qui tuent, pour que leur pouls s'affole. Vite, vite, trouver un endroit où se voir sans leur groupe d'amis en guise de chaperon, du moment que leurs petits copains respectifs sont absents et qu'après tout, l'amitié entre un homme et une femme chabadabada peut exister ! Oui, ils y croient ferme et se le disent avec une conviction qui les mènerait droit au Paradis sans passer par la case confession. Rendez-vous donc dans un énorme espace privé, un club sportif où il fait bon nager.  Mr & Miss Virtuels se retrouvent enfin en tête à tête à parler de la pluie et du beau temps en guise de préliminaires, tout en se prélassant dans une piscine dont la température est inversement proportionnelle à celle de leurs corps. Proche de l'ébullition. Seulement comment peut-on prétendre maîtriser le temps et ses impondérables ? Au moment où Mr Virtuel plonge son regard dans celui de Miss Virtuelle pour lui avouer enfin l'objet de son tourment (et trouver à deux une solution à cette Fatal Attraction inattendue), une énorme explosion secoue la ville. Panique à bord et à bâbord ! C'est un attentat, mais où et contre qui ?? Les tourtereaux n'ont pas le temps d'y penser. Vite, vite se rhabiller, reprendre chacun sa voiture et retrouver les siens.

26 ans passeront avec la vie qui avait repris ses droits pour chacun et effacé ce moment avorté, ce non-lieu d'amour finalement sans grande signification. Du moins le pensaient-ils ! Il a fallu l'intrusion du virtuel dans leur quotidien et des retrouvailles presque irréelles sur la Toile. Quelques échanges électroniques et la crainte de ne pas se reconnaître s'ils devaient un jour se revoir. Et comme le Hasard, doublé d'une Histoire qui a bien voulu repasser les plats, fait parfois bien les choses, voilà que Mr Virtuel doit se rendre pour affaires dans le pays où Miss Virtuelle dont le statut a basculé à « Mrs » vit ! Ils se promettent de se revoir « sans faute » et rendez-vous fut pris au bout de trois jours de planifications de leurs emplois de temps respectifs. Ok, pour prendre un pot dans un café de la ville. Dès qu'ils se revoient, ils se sentent d'emblée en terrain familier, se souviennent de leur dernière rencontre, se racontent leurs vies, leur mariage, leurs enfants, leurs carrières et se promettent de garder le contact.

Cette nuit là, Mr Virtuel dort mal. De plus, c'était la veille de son départ.

Cette nuit là, Mrs Virtuelle se retourne mille fois dans son lit et ne trouve pas le sommeil.

Mr & Mrs Virtuel ont repris le fil au même endroit. Mais ils ne le savent pas encore.

De emails, en chating sur MSN et coups de fil un brin embarrassés, les voilà submergés par des émotions inattendues et pris dans le piège de leur passé irrésolu. Alors ils décident d'emblée que rien ni personne ne les empêcherait plus désormais d'aller au bout de leur « unfinished business » et qu'après tout, au bout de 26 ans, il y a prescription pour qui oserait se plaindre de leurs écarts de conduite en temps voulu.

Alors entre-temps, Mr & Mrs Virtuels sont redevenus les ados qu'ils étaient à l'époque, se dédient des chansons à thèmes, à faire pâlir tous les Marquis de Sade et attendent impatiemment le moment de se revoir. Ne serait-ce que pour un jour ou quelques heures, mais donner enfin un sens à cette histoire qui a rejailli du fin fond de leur mémoire oubliée, comme une incontournable évidence à vivre. Envers et contre tout.

 



02/05/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres