Bélinda Ibrahim

Le sempiternel gominé

Le sempiternel gominé

 

Les années passent mais la coiffure, elle, reste intemporelle. Tout comme son narcissisme désinvolte et son goût prononcé pour les femmes. Continuellement à la recherche du temps perdu, ce rare spécimen résistant à un bonheur retrouvé et renouvelé reste invariablement le même. Quelques ridules au coin des yeux rappellent qu'il a fini par prendre de l'âge et de la maturité, horloge biologique oblige. Dans l'apparence physique uniquement! Cet incorrigible ado réagit toujours à la sollicitation du moment avec une sincérité et une fougue d'une durée de vie… quasi instantanée. Sitôt dites, ses paroles sont d'ores et déjà périmées. Des feux d'artifice en puissance. Vous en arrivez presque à souhaiter qu'il ne les prononce jamais! Il vous fait penser aux ordinateurs et téléphones portables, lesquels, sitôt acquis, perdent leur valeur de moitié. C'est pareil pour le sempiternel gominé. Rhett Butler constamment en quête d'une Scarlett. Multiple. Le vent pourrait tout emporter sauf sa coiffure fixée par un gel ultra résistant. Comme lui. C'est un champion de l'opposition. Sa devise: (Pardon Guitry!) «Constamment contre les femmes (toutes catégories confondues). Tout contre.»

Tiré à quatre épingles, ce collet monté fana du vêtement bien repassé, de la chemise blanche comme neige et de la cravate savamment nouée, vit une histoire d'amour/dépendance/phobique/obsessionnelle avec… l'eau!

Pour partager la vie de cet homme, il faut compter avec ses cinq douches quotidiennes et les rafales d'eau de toilette dont il s'asperge sur toute sa personne, à la manière d'un essuie-glace, en postillonnant de votre côté. De préférence à droite.

Exit vos délicats effluves de Mademoiselle Coco! Désormais, vous dégagez dans votre sillon, ce qu'il y a de plus viril et de plus masculin. Voilà que les femmes commencent à se retourner sur votre passage!

Monsieur gominé est jaloux, possessif, passionné et fou. Il vous tient au téléphone toute la nuit, s'enquiert sans cesse de votre emploi du temps de la journée et s'emploie à le contrôler. Gare à vous si vous pensez vous promener en short ou en minijupe! Comment osez-vous exposer vos jambes à des regards masculins veules? Vite, un pantalon et cachez donc votre chevelure attrayante… Lui seul a droit d'accès à ces merveilles. Vous lui appartenez.

Vous aimez l'idée de représenter l'obsession quotidienne d'un homme courtisé et courtisan. Vous vous offrez même " Obsession" de Calvin Klein. Désormais, même les mouches ne survivent plus à votre passage. Vous êtes deux embaumés vivants. En voie de mourir d'amour, mais pas ensemble.

Votre relation est passionnée et passionnelle. Tout est sujet à montagnes russes. Votre éventuelle escapade vénitienne que vous planifiez, transis de bonheur comme tous les amoureux du monde, restera cependant dans le monde virtuel! Après quelques envolées lyriques et délires imagés à évoquer vous deux, main dans la main, place Saint-Marc, la réalité vous rattrape au tournant de votre fol duo en crescendo qu'aucun obstacle ne saurait arrêter. Vous vous souvenez vaguement de votre état matrimonial incertain qui ne répond ni au qualificatif de célibataire ni à celui de mariée. Votre couple bat de l'aile, mais de là à vous promener en gondole à Venise avec le sempiternel gominé…!?

Vous vous résignez à faire plus sage: dîner dans un restaurant italien à Paris et passer le week-end ensemble, avec, un choix de DVD sur fond vénitien sonore: " Mort à Venise", " A room with a view" (bon, celui-ci se passe à Florence, mais c'est aussi beau), " La Courtisane"… Effet placebo garanti! Vous êtes même sur le point de rapporter des cadeaux-souvenirs à vos amies. (Oh, mais vous oubliez que vous voyagez incognito!!) Ah! Venise… que c'est beau, que c'est romantique… c'est bien LA ville des amoureux, y'a pas photo! (Y'en a pas eu d'ailleurs, vous achetez des cartes postales dans une librairie parisienne!).

Le sempiternel gominé, en homme affirmé et confirmé, passe à la vitesse supérieure: il est tellement épris qu'il songe à refaire sa vie avec vous. (Monsieur est en instance de divorce.)

D'ailleurs, il vous le confie sous forme de serment tenu dans un lieu sacro-saint. Posant religieusement sa main sur votre ventre contracté par l'émotion, il laisse tomber les mots qui feront chavirer votre cœur: (attention! tenez-vous bien parce que là, ça va rudement secouer) " C'est toi qui portera mon enfant "

À partir de ce moment, vous ruez dans les brancards: vous bousculez votre couple, surveillez de près monsieur gominé qui n'a toujours pas l'aval de votre paranoïa, planifiez élégamment votre retrait du cocon familial, relisez " Autant en emporte le vent " et décidez que " Scarlett" n'était pas la bonne suite, proposez votre sublime histoire à des scénaristes… Vous allez former, avec le sempiternel gominé, le couple people le plus glamour!

Quant à votre descendance, vous n'osez même pas penser à cette délicate fusion de vos deux chairs réunies: la race aryenne…

Et puis, un soir, au hasard d'une sortie " entre femmes", une rencontre. Une jeune femme, un peu éméchée, que vous rencontrez pour la première fois, se laisse aller à des confidences sur sa vie privée. Vous l'écoutez d'une oreille distraite, toute à votre futur bonheur. Mais voici que résonnent, comme en sourdine, des termes qui vous ramènent sur terre en moins de deux: c'est VOTRE histoire qu'elle raconte! Vous vous lancez dans un questionnaire/inquisition digne de la Gestapo. Ses réponses vous glacent. Lorsque enfin elle nomme le responsable de ses malheurs, vous filez aux toilettes, la tête droit dans la cuvette!

C'est un signe du destin. Dieu a mis cette femme sur votre chemin pour vous prévenir de commettre l'irréparable. Vous passez une nuit blanche et au petit matin, appelez le gominé pour lui signifier son congé.

Pour sa défense il vous accusera de médiocres velléités d'ouvrir le « Musée Grévin de ses conquêtes » et vous assurera que vous ne finirez jamais comme elles. Vous lui répondez que les statues de cire ne sont pas votre fort. Les cœurs d'artichauts non plus…

 

Notice: le sempiternel gominé est épidermique et sincère. Mais dans l'immédiat. S'il vous promet la lune, exigez-la dans la minute qui suit, sinon il risque de se tromper d'astre et vous transformer en torche vivante! Quelle que soit votre approche cuirassée, une assurance tous risques et un masque à gaz restent de mise.

 



02/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres