Bélinda Ibrahim

La taupe

La taupe Elle appartient à une race qui sévit sur les réseaux sociaux. Tapie dans les (re)plis de la Toile pour observer en silence et rapporter. La taupe est multi-identitaire et agent tout-terrain. Sa stratégie s’apparente à la position du missionnaire : elle puisera ses infos sans pudeur dans les moindres recoins de votre intimité. Cette verrue agglomérée sur le Net peut porter plusieurs visages : taupe à visière et visées politiques, avisée de tâter votre pouls et de s’assurer que votre tension oscille entre les paramètres centristes agréés : 14 sur 8 ; taupe à casquette mégère virale : son travail consiste à passer votre vie privée à la loupe et la divulguer à son entourage. Des infos en mode chronique qui biperont chez les intéressé(e)s à chaque changement de statut ou de photo sur FB ; taupe communément banale : celle-ci appartient à la race de personnes happées par le vide sidéral de leur vie, cherchant à vampiriser celle d’autrui. Le hic avec ces taupes-là, c’est qu’elles se sont glissées dans votre “friendlist” dans le but abject de surveiller vos faits et gestes. De là où vous vous pensiez dans un espace convivial où il fait bon échanger, vous voilà prise au piège de ces malades qui vous épient. Des “spy who (never) loved me” “dressed to kill” ! Ces maniaques de l’espionite sont légion et les repérer n’est pas chose aisée. Ils/elles cachent si bien leur jeu que vos spéculations – quant à leur identité – peuvent aller à l’infini : Qui ? Pourquoi ? Quid de l’éthique ? LOL ! En règle générale, les taupes sont les fils/filles/femmes que l’on pensait « bien né(e)s qui – curieusement – s’adonnent avec une bassesse extrême à ce genre d’activité. En effet, le commérage ne connaît pas de classes sociales et les pires d’entre elles sont les nouvelles bourgeoises désinvoltes qui se veulent in alors qu’elles sont paumées/camées/culottées. Mais qui font surtout pitié. La taupe est le roi/la reine de l’hypocrisie : des mamours si d’aventure vous vous rencontrez, des bisous échangés, des questions polies/concernées sur et par votre bien-être… Tout ce qu’il faut pour vous jeter de la poudre aux yeux, histoire de vous leurrer, vous prenant pour la naïve/idiote de service, ce que vous êtes (très) loin d’être. Mais bien sûr vous êtes bien au-dessus de leur mesquinerie et vous jouez leur jeu sachant pertinemment qu’on vous casse du sucre dans le dos et qu’on vous affuble de tas d’horreurs et de superlatifs dégradants. Mais qui aurait besoin de gilet pare-balles lorsque les attaques/insultes rasent les pâquerettes ? Et que des jugements de valeur sont proférés à votre encontre par des têtes de linottes qui passent d’un déjeuner à un autre et qui se la pètent “grave” tous les soirs jusqu’à un point d’heure pendant que vous vivez tranquillement dans votre bulle à l’abri du tumulte de ce monde inutile qui essaie de bousculer – sans jamais y arriver – votre bonheur tranquille et votre sérénité si enviés/convoités/jalousés. Bien sûr, il vous arrive d’être démangée par l’envie de les défier… mais un jour viendra où vous les regarderez droit dans les yeux en leur disant les mots qui tuent : « Taupe-là ! » À bon entendeur/euse…

taupe (Copy).jpg

 

 

 



02/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres