Bélinda Ibrahim

L'âme soeur

 

Elle peut tout aussi bien être sœur ou frère. L’âme sœur est une rencontre inordinaire avec un être qui est votre jumeau/jumelle cosmique. Tombé(e) tout droit des constellations qui illuminent votre ciel astral. Cette personne qui vous apparait un jour au détour d’un chemin, ne peut être le fruit d’un quelconque hasard. Votre route et la sienne ont été tracées depuis très longtemps par un architecte savant qui passe maître dans les dosages des timings. Vous  vous rencontrerez plus d’une fois sans jamais vous « voir » ; il vous arrivera d’habiter un même quartier sans vous croiser, voire  de vous croiser peut-être mais sans  jamais vous « reconnaitre ». Vos vies sont parallèles mais presque identiques. Un tas de liens vous nouent mais vous ne le savez pas encore. Et puis un jour, au hasard d’une rencontre qui aurait pu être (et rester) anodine, le déclic a lieu. La découverte d’une multitude d’affinités aussi. Tout vous rassemble. Tout vous ressemble. Tout vous assemble. Vous êtes des morceaux d’un même puzzle, vos pièces s’emboitent. Mais vous ne fusionnez pas. Vous optez pour le chiffre deux. Rester deux en sachant que vous pourriez être un (e). C’est justement cette certitude qui vous donne des ailes et l’aisance qu’il faut pour reconnaitre l’autre sans l’envahir, l’acceptez sans revendiquer, lui donner sans attendre. Ce que vous êtes, ce que vous faites, que ce soit l’un(e) ou l’autre importe peu. L’âme sœur est là comme un effet miroir pour vous ramener à vous et réciproquement. Pas de comptes à (se) rendre et encore mois de questions à (se) poser, La vie se décline pour vous deux comme un arc-en-ciel lumineux qui transcende les peines et  décuple les joies. Votre potentiel, à deux, est multiplié à l’infini.  Mener des révolutions ou déplacer des montagnes, tout, dans votre quotidien, vous semble plus léger. Quasi aérien. Rien qu’à cette idée, si précieuse, que cet être inspire et expire le même air que vous, même si vos rythmes sont aussi opposés que vos fuseaux horaires, vous êtes comblé (e), apaisé(e), serein (e). Vous pouvez passer des heures et des jours sans donner signe de vie, mais l’âme sœur lit dans vos pensées et n’attend pas des mots ou des actes concrets pour savoir que vous la portez bien au chaud dans votre cœur et bien haut dans votre tête. Comme un talisman qui ne vous quitte plus du moment que la vie vous a octroyé l’immense privilège de vous en faire cadeau. Bien sûr, il vous arrive de vous poser la question suivante : qu’est-ce qui pourrait empoisonner un lien aussi solide ? Certainement pas les langues de vipères pétries de jalousie et encore moins les malentendus que l’on vous balance souvent pour tenter de vous ébranler et que vous démasquez très vite avant que la mayonnaise ne tourne. Pas plus que d’autres  petits pièges semés par ci et par- là qui  qui vous font sourire au lieu de vous alarmer.  En fait, vous avez trouvé le mode d’emploi de cette relation hors norme. Il se résume en un mot, voire deux : la transparence et la discrétion. Une âme sœur, ça ne court pas les rues, alors autant garder ce trésor bien caché et bien à l’abri du regard d’autrui. Votre brin de folie partagé ne peut que déranger. Alors comme le dit si bien le célèbre adage reformulé pour l’occasion : Pour vivre heureux, vivons  décasés.

 

 

 

amesoeur (Copy).jpg

                                                                                 



03/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres